Inukshuk - Tradition 

Le sculpteur

Les sculptures

Cadeaux corporatifs

Aménagement paysager

Nos clients

Liste de prix

Cahier de presse

Jeux olympiques canadiens 2010

Contactez-nous

Galerie d'arts

Les sculptures

 

Sculptures sur bois

Lors de la construction d’un Inukshuk sur bois, Claude Roussel utilise  la technique de la pyrogravure.  Cette technique consiste à brûler une partie du bois afin qu’apparaisse le dessin de l’Inukshuk sous des lignes allant de bruns foncées à quasi noires.  

Plusieurs des œuvres d’art de Claude Roussel ont pour base le bois de l’érable.  Il s’agit en sorte d’un clin d’œil puisque l’Inukshuk symbolise autant le Canada que  notre vénérable feuille d’érable.  De plus, le bois de cèdre représente une grande valeur pour les Nations Autochtone, le tout amène Claude Roussel à intégrer ce bois comme marque de respect pour ces personnes dont on a tant à apprendre.  L’utilisation du bois permet d’établir un lien entre le traditionnel Inukshuk de pierres et le Totem érigé par diverses Nations Autochtone à travers le Monde.  

Cette nouvelle façon de faire de Claude Roussel amène une intégration des Cultures.  L’Inukshuk devient un protecteur, une sorte d’ange-gardien, un porte-bonheur pour la personne qui en fait l’acquisition.  Selon une légende Inuit, de par ses fonctions ancestrales qui étaient de guider les gens, l’Inukshuk aidera la personne qui l’acquiert à toujours aller dans la bonne direction et à prendre les bonnes décisions.  

Par ses sculptures, Claude Roussel veut éveiller chez d’autres le désir de s’ouvrir aux autres Cultures. C’est en étant respectueux de notre passé que nous pouvons mieux vivre le moment présent et ainsi construire tous ensemble notre avenir.

Retour

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

bois1.jpg (30048 octets)

bois2.jpg (28047 octets)

bois3.jpg (27765 octets)

bois4.jpg (30517 octets)

bois5.jpg (27156 octets)

bois6.jpg (28927 octets)

bois7.jpg (18451 octets)